Accueil / Ecouter / Emergence d’un punk endémique

Emergence d’un punk endémique

The Circle A (photo © Mika Thuillier)

The Circle A (photo © Mika Thuillier)

Bonne dose de punk rock bien basique, vendredi dernier, à l’Ilôt de St-Louis : Circle A (en première partie du Pain des Fous), quatuor vêtu de noir et de rouge, logo penchant vers l’anarchisme en fond de scène, gros riffs en cascade, fausses notes à l’appui, chansons de 2 minutes et 30 secondes, bières, cri primal…

The Circle A à l'Ilôt (photo © Seb Broquet)

The Circle A à l’Ilôt (photo © Seb Broquet)

Tout était là pour ce groupe tout neuf – à peine 5 ou 6 concerts derrière eux, dont une première partie de Gilbert et ses Problèmes au Kabardock. L’atout maître : une anglaise au chant, ça élimine les fautes de grammaire et l’accent pourri, et de suite ça tient la route – look adéquat en sus pour Penny Wildsmith, grandie aux sons pluriels de la Grande-Bretagne autrement mélomane. Un mix des Ramones et d’Exploited, qui sent bon la Valstar. Bon, la Dodo, ok. Avec crête. Et textes vitupérant la société de consommation, enjoignant à l’hédonisme. Ce sont les derniers nés de la scène, mais certainement pas les moins prometteurs qui oeuvrent ce soir-là au fond de la calorifère caverne de l’Ilôt, joliment surmontée d’un panneau indicateur : « Underground ».

The Circle A à La Cerise, Time to Party 

C’est un nouvel axe qui se dessine pour le rock à La Réunion, après des années de leadership de la scène métal : aujourd’hui, les groupes moteurs se nomment Mothra Orchestra, Tukatukas, et un groupe punk péï s’est même formé sur Facebook. Un fanzine dédié s’est créé, à l’ancienne, avec une longue interview de Circle A dans son dernier numéro consacré aux femmes et au punk : Le Dégourdi Sans Malice.

Mothra Orchestra que l’on a vu récemment aux Pot’irons assurer dans le registre punky reggae party, marchant sur les traces des Ruts et de Basement 5, breakant en dub des effluves de punk agité et bravant l’esprit garage rock 60’s. Solide.

Mothra Orchestra à La Cerise

Les Tukatukas de leur côté préparent un premier album qui devrait voir le jour en février prochain, sans Patrice, leur guitariste, ancien chanteur des Rats aujourd’hui parti rejoindre Abazdabu dans un registre plus rock alterno festif.

Tukatukas au Dr Alexis Rock Festival en 2009

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*