Accueil / La sélection du DJ / La sélection du DJ : N’Zeng

La sélection du DJ : N’Zeng

N'Zeng (photo © DR)

Les beaux jours comme les belles nuits, avec N’Zeng (photo © DR)

N’Zeng, trompettiste désormais basé à Paris, a fait partie du Peuple de l’Herbe durant près de quinze années et a collaboré avec des artistes de la sphère techno comme Agoria – la trompette des Beaux Jours, c’est lui – ou tout récemment Madben, rencontré à La Réunion lors du festival Les Electropicales. En compagnie du Peuple, on l’a vu aussi partager la scène avec Beth Gibbons, pour quelques covers de Portishead encore gravées dans les mémoires de ceux qui étaient présents aux Transmusicales cette année-là. Mais c’est aussi un DJ reconnu et pointu, vu en clubs et festivals : il sera ce vendredi à L’Alimentation Générale, à Paris, en compagnie de son compère Prosper. Foncez.

Avant d’aller mixer, à la maison, tu écoutes quoi ?

GHprodu, Live The Highlife : c’est tiré de la compilation Ode to Ghana. J’adore cette façon de redigérer l’afro-jazz, la production est magnifique et c’est du positif en barre.

Le bon morceau pour un warm-up réussi ?

All Under One Roof Raving de Jamie XX, ce côté exotique des steel drums fondu tout en finesse avec du break comme j’aime, pour se donner un semblant de chaleur pour ceux qui ont eu l’impression d’être en automne trois mois trop tôt !

Le titre parfait pour faire décoller la soirée ?

Ca dépend quel set, mais quand je joue plus electro house, c’est We Got Soul de Boston Bun, c’est super frais, j’adore l’association qu’il y a entre les sons des claviers et la voix de Bear Who?.

Peaktime. Quelle récompense pour un dancefloor en feu ?

Excuse Me (Club Cheval Remix) de Boys Noize, là, si tu veux, c’est une association violente sur le papier mais finalement ils n’ont pas trop abusé… Généralement, ça rend dingue les gens : un track de danseurs, avec un petit côté électro 90’s.

Quel titre tu ne peux pas t’empêcher de passer à chacun de tes sets ?

Kingpin (Rockwell Remix) de Friction & Skream : c’est bien simple, je l’ai joué sous toutes ses formes… Avec un A Capella par dessus, des passe-passes, des scratches… Ca emmène tout le monde, surtout quand tu viens de jouer des trucs un peu plus pointus.

DJ request : Le titre que tu as horreur que l’on vienne te demander  ?

Ce n’est pas arrivé depuis bien longtemps, mais quand j’ai commencé à mixer il y a maintenant 17 ans, je jouais du hip hop et du funk, on me demandait parfois « t’as pas de la fonk ? » 

Je répondais « ben, c’en est, mec », le mec insistait « euh je voulais dire du r’n’b ! « 

Un dernier morceau pour conclure la nuit et renvoyer tout le monde au lit ?

The Detroit Experiment, Think Twice : c’est le projet house jazz qu’avait monté Carl Craig avec, entre autre, le saxophoniste Bennie Maupin et le trompettiste Marcus Belgrave. Etant trompettiste de formation, cette association me parlait bien. Un morceau qui donne envie de poursuivre en after.

Justement : un dernier pour l’after, en appartement, avec les amis et le soleil levé ?

Pour conclure, Things Behind The Sun de Darkside feat. Tamara, c’est une reprise magnifique et ultra vaporeuse de Nick Drake.

Un set récent de N’Zeng pour la radio londonienne Rinse FM, dans l’émission Volume Units :

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*