Accueil / La sélection du DJ / La sélection du DJ : Madben

La sélection du DJ : Madben

Horizon dégagé, direction Détroit avec Madben (photo © Camille Milin)

C’est l’un des fers de lance de la nouvelle scène techno française, couvé par les anciens – Laurent Garnier, qui l’a révélé, en tête. Madben s’apprête à lancer sa propre résidence au Rex Club, le temple parisien du genre : les soirées Maad commencent ce vendredi, avec Psycatron et Alden Tyrell en guests. Dans la foulée, deux de ses remixes vont sortir chez KMS (le mythique label de Kevin Saunderson) et il prépare un maxi pour Motech, le label de DJ 3000. Actualité chargée pour un DJ dont nous n’avons pas fini d’entendre parler – qui sera aussi à Angers samedi soir.

Avant d’aller mixer, à la maison…

Je suis plutôt du genre à écouter des morceaux jusqu’à la dernière minute avant de jouer et même bien souvent dans les loges et backstages d’une soirée… Mais quand je suis chez moi, en mode apéro avec des amis avant de partir quelque part, j’écoute tout simplement PBB !

http://www.pedrobroadcast.com/

Le bon titre pour le warm-up ?

J’aime jouer des trucs assez deepos et mélodiques, c’est super important d’emmener convenablement le public d’une soirée vers son point culminant. Je trouve ça assez difficile, en tant que spectateur, quand ça tape directement dès l’ouverture des portes. Le titre Enchanté, que Laurent Garnier vient de sortir sur Hypercolor est assez révélateur du genre de morceau que j’aime jouer en warm-up.

Le titre parfait pour faire décoller la soirée ?

Je vais être un peu chauvin, en choisissant un track de ma mouture… Mais après quelques années, Promise Land fait toujours le job sur un dancefloor, c’est vraiment dingue de continuer à voir la réaction du public quand il entend rentrer les premières notes du morceau… Il ne s’en lasse pas !!!

Quel morceau pour le peaktime ?

En ce moment, j’aime beaucoup jouer un track de Voiski lors des peaktimes, c’est un morceau très « toolesque » qui est ultra mental et hypnotique à la fois. Parfait pour faire cramer le dancefloor avec un bon sound-system !

Celui que tu ne peux pas t’empêcher de passer à chacun de tes sets ?

Si je devais en choisir un, là spontanément… Je dirais le Tim Deluxe, Transformation. Très difficile de s’abstenir de le jouer… Il est vraiment taillé pour mettre le feu avec ses riffs de piano, son pied ravageur, ses percus, ses montées de snare, ses effets… C’est une bombe atomique !

DJ request. Le titre que tu as horreur que l’on vienne te demander ?

N’importe quel titre ! J’ai horreur que l’on vienne me demander de jouer tel track de tel artiste, j’ai d’ailleurs du mal à comprendre les mecs ou nanas qui viennent voir un DJ pour demander un titre… Sérieusement, on n’est pas dans un club généraliste, non ? A quand les anniversaires au micro ? Ha ha ha ! L’apothéose étant une request d’un track EDM… Bon, ça ne m’est arrivé qu’une fois ces trois dernières années : c’était une Américaine, elle en a fait les frais… Elle a eu le droit à un bon « i don’t play this shit » 

Le dernier morceau posé sur la platine pour conclure la nuit et renvoyer tout le monde au lit ?

Il y a plusieurs tracks avec lesquels j’aime clôturer mes sets, mais pour faire retomber un peu le truc et mettre tout le monde d’accord sur une note mélodique et qui invite au voyage, j’aime en particulier le titre Noturn de Tommy Vicari Junior.

Un dernier pour l’after, en appartement, avec les amis et le soleil levé ?

J’ai écris un morceau l’année dernière avec un featuring de N’Zeng à la trompette (l’ex-cuivre du Peuple de l’Herbe) qui retranscrit parfaitement cette ambiance, et dont le titre est Dawn. Je n’ai hélas pas encore de preview ou de lien à proposer pour l’écoute, mais il sortira d’ici la fin de l’année sur un chouette label Parisien, Goldmin Music, avec un remix de Terrence Parker en prime !

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*