Accueil / La sélection du DJ / La sélection du DJ : Konsöle

La sélection du DJ : Konsöle

la-basse-tropicale

La Basse Tropicale, la soirée de DJ Konsöle

Cela ne fait pas si longtemps qu’il mixe, mais des années qu’il collectionne aussi bien les vinyles originaux de séga et de maloya que les MP3 de baile funk, de grime, d’obscure disco ou d’électro barrée. Eclectique, farfouilleur, son style « favori de tous les temps, c’est le boogaloo, baby ! » comme il le dit si bien. Logiquement, Konsöle va bientôt être incontournable dans toutes les fêtes de l’Océan Indien.

– Avant d’aller jouer, chez toi, tu écoutes quoi ?

Fred Espel & Le Club Rythmique, Laisse ton z’Affaire, Ecoute mon Violon. Un séga jazz tropical composé par le génial Fred Espel, l’homme au violon bleu. Le Club Rythmique était un orchestre extrêmement populaire à La Réunion dans les années 70. Ce titre m’a fait prendre conscience que toute une partie du patrimoine musical créole était méconnu, oublié, dans l’indifférence.

Au départ c’est dans un but purement égoïste que je me suis lancé dans la collection de vynils locaux, pour écouter des chefs d’oeuvres comme ce morceau. C’est par la suite, sous l’impulsion d’Arno Bazin, que nous avons fondé l’association Kréol’Art, dont le but est notamment le recensement, le collectage, et la mise à disposition des archives musicales de La Réunion et, au delà, de l’Océan Indien.

– Le disque parfait pour le warm-up ?

Fern Kinney, Baby Let Me Kiss You. La période 78-83 est une mine d’or pour la musique. Avec le recul on a l’impression que toutes les musiques ne formaient qu’un grand zambrocal de funk, dub, rock, latin, électro… Ce morceau est d’une sensualité terrible.

– Le morceau idéal pour lancer la soirée ?

N.E.R.D. Everybody Nose : spéciale kassdédi aux filles qui se repoudrent le nez aux toilettes…

– La récompense pour un dancefloor en fusion ?

Modeselektor, Silikon, de l’électro, soit, mais dancehall (et vice versa).

– Le titre que tu ne peux pas t’empêcher de passer à chaque fois ?

James Brown, The Payback. Les hurlements de JB sur fond de rythmique massive, i fé mont’ capcap.

– Celui que tu as horreur que l’on vienne te demander ?

Claude François, Rammstein… Chacun ses goûts de merde !

– Pour conclure la nuit ?

Della Humphrey, Don’t make the good girls go bad. La fin de la nuit, c’est une confusion de sentiments, d’émotions et d’humeurs… L’amour est exacerbé à cet instant, alors attention aux tromperies, mensonges et déceptions et… aux revanches qui s’ensuivent.

– Un dernier pour l’after, le soleil levé ?

Bobby Valentin, Si, Yo Te Ame. Pour l’after à deux, le soleil levé, le champagne frappé, une déclaration d’amour percutante.

Propos recueillis par Sébastien Broquet

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiéeLes champs requis sont surlignés *

*